Le World Wide Web Consortium ( W3C)

w3c html5

Fondé en 1994, le W3C ou World Wide Web Consortium est une association créée par Tim Berners-Lee.
Ce dernier a mis en place ce consortium dans le but d’instaurer des standards pour que le Web soit mené à son plein potentiel, mais également de s’assurer de sa croissance à long terme.

Pour atteindre l’objectif, le W3C édite de nombreux documents techniques dénommés
« Recommandations ».
Ces derniers sont publiés pour que l’industrie web les applique ou non.
Depuis sa création, le W3C a publié plus de 90 recommandations.
Également, celui-ci est un forum pour que tous les professionnels de l’industrie du Web puissent échanger des discussions tout en participant à faire évoluer les technologies d’internet.
En cette qualité, le W3C est un organisme moderne ouvert à tous.

Aujourd’hui, le nombre des membres s’élève à plus de 380 dont Microsoft, Su, France Télécom, AOL… à noter qu’un membre ne peut avoir qu’un seul représentant au sein du World Wide Web Consortium.
Concernant l’évolution des documents édités, celle-ci suit de nombreuses séries menant à une première recommandation : validations, appels, relecture et modifications.
C’est seulement après qu’une recommandation est validée par les membres du W3C ainsi que ses partenaires ; cela dans le but de s’assurer de la compatibilité entre les différents documents.
Ces dites « Recommandations » sont écrites par le représentant de chaque entreprise qui est intéressée dans la création d’une spécification particulière et précise.

Voici les 5 étapes de la progression d’un document :

  • Le WorkingDraft (WD) ou brouillon de travail.
    Celui-ci est une première version visant à lancer les travaux tout en suscitant l’intérêt du public et de la communauté.
  • Le Last Call WorkingDraft ou le dernier appel.
    Après avoir remplis tous les objectifs, le document sera parcouru par les différents groupes pour l’assurance que celui-ci est bien apte à se développer de façon interopérable.
  • Le Candidate Recommandation (CR) ou candidat à la recommandation
    Après le dernier appel, le document est enfin stable pour être lancé. La communauté pourra effectuer un test de la nouvelle technologie et dégager les problèmes d’implémentations qu’ils rencontreront.
  • Le ProposedRecommendation (PR) ou recommandation proposée.
    Si tous les points de la spécification ont été implémentées avec succès au minimum une fois, voire deux ; les directeurs du W3C n’auront plus qu’à procéder à la validation de la « Recommandation ».
  • Le REC ou Recommandation du W3C
    Une démonstration par deux fois de la viabilité de la nouvelle technologie est réalisée pour que les directeurs du W3C valident enfin la « Recommandation ».

Répondre